Notre page Facebook

    Flash Info

    Le site est à nouveau opérationnel. Si jamais vous n'arrivez pas à vous connecter appelez-nous pour que nous réinitialisons votre mot de passe

    Votre Médiathèque c'est:

    _ 15521 livres (romans, BD, documentaires)

    _ 1543 périodiques

    _ 5517 documents sonores (CD et livres CD)

    _ 2188 DVD (fictions et documentaires)

     

     

     

    Les billes du Pachinko

    LES BILLES DU PACHINKO

    Elisa Shua DUSAPIN

    Zoé  (2018)

     

    Après le très délicat Hiver à Sokcho, Elisa Shua Dusapin, née d'une mère coréenne et d'un père français, continue ici de s'interroger sur l'identité. Ici, la narratrice va rendre visite à ses grands-parents qui vivent au Japon où ils tiennent un établissement de ''pachinko'' ( quelque chose entre la machine à sous et le flipper). Elle est terriblement déstabilisée par l'attitude de ses grands-parents qui hésitent à l'accompagner en Corée et une société japonaise qui reste froide et peu expansive.

     

    Une fois de plus, la question de l'identité est centrale : quels liens continue t-elle d'entretenir avec ses grands-parents, ont-ils la même vision du passé, quelle est la valeur de la mémoire ? La narratrice repartira avec autant de questions qu'à son arrivée, dans un roman où  Elisa Shua Dusapin nous revient avec son style si particulier, économe de mots, épuré à l'extrême. Au bout de ses doigts, il y a une plume et celle-ci se pose à peine sur la page, comme une esquisse d'histoire où l'essentiel tient dans les silences de la phrase. Terriblement banale, l'écriture possède une puissance évocatrice remarquable pour exprimer le désarroi de la narratrice.

     

    Le roman est, en permanence, hanté par l'idée de la disparition : celle du père de Mieko, la petite fille dont elle s'occupe  celle de tant de japonais qui l'organisent pour refaire leur vie, celle d'une histoire familiale où se sont forgées traditions et souvenirs, à l'image des haikyo, « ces constructions que les propriétaires laissent à l'abandon car cela coûte moins cher que de les détruire ».

    La narratrice, à la fin du roman, est loin d'avoir levé toutes les incertitudes car la recherche de l'identité est plus une quête qu'une destination.

    Nouveautés par catégorie

    Horaires

    Lun  Fermé
    Mar Fermé au public 14h00-18h30
    Mer  10h00-12h00 14h00-18h30
    Jeu Fermé au public Fermé au public
    Ven Fermé au public  14h00-18h30
    Sam  10h00-12h30  14h00-18h00

    Loupe

    Malvoyant
    Thème par défaut

    Une médiathèque, un réseau

    Votre Médiathèque numérique

    sur https://media31.mediatheque.fr/

    Médiathèque numérique

    Suivez le guide en cliquant sur l'image.

    Logo Mediathèque départementale